L’entrepreneuriat, un projet pour votre expatriation?

Yes Maybe or No? Thoughtful woman making a choice« L’expatriation, c’est LE moment pour se lancer et monter son business ! ». Vous aussi, vous avez entendu ce poncif à de nombreuses reprises?

Cependant, l’entrepreneuriat c’est bien pour les autres mais pour vous, est-ce si sûr? Peut-être que vous doutez car:

  • vous ne vous sentez pas une âme d’entrepreneur,
  • vous n’avez pas d’idée de business,
  • l’entrepreneuriat ne fait pas partie de votre culture ni de votre éducation,
  • la possibilité d’un échec vous fait peur,
  • vous ne vous sentez pas légitime : vous pensez qu’il faut avoir fait une école de commerce pour devenir entrepreneur
  • vous ne savez pas trop comment vous y prendre

Voici quelques éléments de réflexion pour vous aider à voir si l’entrepreneuriat est ou non le type de projet professionnel qui vous conviendra pendant votre expatriation.

Attention, dans cet article, l’entrepreneuriat est entendu de manière très large. Il inclut à la fois les projets en free-lance, en indépendant et les projets de création d’une société.

  1. Parce que l’entrepreneuriat est un projet professionnel qui peut être nomade

L’entrepreneuriat vous permet potentiellement de mettre votre projet dans vos valises à chaque mobilité et d’enchainer les expatriations en gardant la même activité professionnelle.

La digitalisation favorise de plus en plus ce nomadisme entrepreneurial, notamment pour toutes les sociétés qui proposent des prestations de service à distance ou pour les business qui proposent des produits en vente en ligne.

Attention, cela ne s’applique pas, bien sur, à tous les projets entrepreneuriaux car :

  • Certains business model peuvent être totalement liés au pays d’implantation. Par exemple : si vous avez créé une société en Allemagne, que vos produits sont confectionnés sur place et que vos clients sont dans ce même pays, il vous sera certainement difficile de poursuivre cette même activité si vous partez vivre au Canada !
  • Dans certains pays, les réglementations ne vous autorisent pas à travailler ou à vous implanter localement. Nous vous recommandons de vous renseigner-vous auprès des autorités locales, des chambres de commerce et d’avocats.
  1. Parce que l’entrepreneuriat permet d’oser réaliser ses rêves

Peut être que depuis votre tendresse enfance ou pendant vos études, vous rêviez de faire un métier, de développer un super concept mais que la vie jusqu’à ce jour ne vous a pas permis de réaliser ce rêve. Vous avez toujours souhaité créer votre propre marque de vêtement ? Depuis quelques temps, l’idée d’être organisateur de voyage sur mesure vous titille ? Vous avez une idée de génie qui facilitera la vie de milliers de consommateurs ? Vous voulez développer une appli innovante ? Alors lancez-vous, osez! C’est peut être le bon moment ! Parcourez ce site, il regorge d’expériences d’expatriés qui poussés par le vent du changement ont osé renouer avec leurs rêves. Lisez leurs témoignages, ils sont inspirants ; l’audace et le plaisir sont des sentiments très contagieux.

  1. Parce que l’entrepreneuriat permet aussi d’avoir une vie sociale professionnelle

Très souvent on associe entrepreneuriat avec solitude et donc avec une vie sociale professionnelle proche du néant. Vrai ou faux ?

C’est faux pour ceux qui :

  • Ont choisi de s’associer : si vous avez choisi le bon binôme pour développer votre activité vous aurez une personne avec qui interagir, réfléchir à 2, prendre les décisions, … (témoignage de Mathilde et Anais),
  • Ont embauché des collaborateurs : vous retrouverez une vie d’équipe, comme lorsque vous étiez salarié,
  • Ont des clients avec lesquels ils travaillent en étroite collaboration (notamment pour ceux qui vendent des prestations de service).

Mais ce sentiment de solitude peut quand même se faire sentir, notamment pour ceux qui sont indépendants/free-lances/à leur compte. Pour remédier à cela vous pouvez :

  • Travailler régulièrement dans des espaces de co-working ou faire du co-home working (pour en savoir plus sur ce concept: « Le co-working pour rompre l’isolement »),
  • Participer à des évènements networking, au sein des différents réseaux professionnels près de chez vous (voir la liste des réseaux pros à travers le monde),
  • Rejoindre le groupe Facebook Expat Value composés de plus de 4000 membres : c’est un lieu d’échange d’information, sur des sujets liés à la carrière à l’étranger,
  • Rechercher un associé même si votre activité a déjà commencé.
  1. Parce que l’entrepreneuriat vous permet de créer votre propre emploi

Et si vous changiez d’approche : plutôt que d’attendre qu’une entreprise vous propose le job de vos rêves, créez votre job sur mesure grâce à l’entrepreneuriat.

Dans les profils d’emploi pour lesquels vous postulez, est-ce que vous ne pourriez pas vous mettre en indépendant, et proposer vos services à une ou plusieurs entreprises. Votre démarche commerciale sera finalement similaire à celle d’une recherche d’emploi: identifier les entreprises qui seraient intéressées par vos services, et vendre votre savoir faire comme dans un entretien d’embauche. La différence : votre statut non pas de salarié mais d’indépendant.

Et, en vous lançant dans l’entrepreneuriat vous pouvez tenir compte de vos contraintes personnelles : comme par exemple choisir de travailler à temps plein ou à temps partiel.

Vous êtes alors dans l’air du temps, car même en tant que salarié, la tendance est au fait de créer son propre job. En devenant entrepreneur, vous prenez de l’avance y compris pour un éventuel retour en entreprise.

  1. Parce que l’entrepreneuriat est l’occasion de se former et de développer de nouvelles compétences

Lorsque l’on démarre un projet de business, on peut choisir de rester dans son domaine de prédilection ou bien de se réinventer et se lancer dans un secteur que l’on ne connaît pas ou peu.

Quoiqu’il arrive, vous aurez à vous former ! Vous pouvez le vivre comme une opportunité de développer de nouvelles compétences et d’acquérir des connaissances !

Parmi les domaines à maîtriser : la méthodologie du business plan, business model, la comptabilité, les méandres de la création d’une structure juridique ou du choix du bon statut, les rouages de la vente en ligne (si vous lancez une activité de vente en ligne), la création d’un site internet, la maitrise des réseaux sociaux et des plans de communication, … Autant de sujets et de thématiques sur lesquels vous choisirez de vous former de manière académique, en ligne ou sur le tas. Cette perspective peut être une vraie motivation pour tenter l’aventure entrepreneuriale.

Rappelez vous quand même que vous ne pourrez pas tout faire tout seul, et qu’il est dans ce cas important de savoir demander de l’aide ou faire appel à un prestataire.

  1. Et enfin parce qu’il y a de nombreuses solutions d’accompagnement pour que votre projet soit une réussite!

La première des solutions d’accompagnement est de valider qu’un projet entrepreneurial est le bon projet pour vous. Les coachs d’Expat Communication vous permettent de:

  • identifier vos talents, vos forces
  • définir votre projet (options possibles, critères, sélection)
  • construire un plan d’action réaliste

Sur des sujets techniques (juridique, fiscalité, financement, visas, sujets liés à l’imports/exports, etc…), les acteurs clés sont notamment :

  • les autorités locales
  • les Chambres de Commerce du réseau CCI France-International
  • des avocats spécialisés si besoin
  • BPI France

Pour poser des questions à des expatriés qui sont dans la même situation que vous ou qui ont vécu des situations similaires dans la création d’un projet entrepreneurial, sur le Groupe Facebook Expat Value.

Et enfin, nous vous invitons à naviguer sur notre blog Expat Value, dans l’onglet « outils».

Alors, est-ce LE moment pour entreprendre ? C’est en tout cas un bon moment pour oser être libre et vous réinventer. Bon vent à vos projets.