Les 3 bonnes (ou mauvaises) raisons de rechercher un projet pro à la rentrée.

3 bonnes raisons projet - Caroline GaujourCa y est, l’été touche à sa fin… Les tongs, maillots de bain, serviettes de plage, chaussures de randos sont rangés dans les placards (enfin, ça dépend où l’on habite). Vos chérubins sont rentrés à l’école, votre cher(ère) et tendre a repris le boulot. Et maintenant se pose devant vous LA question: faut-il que je me trouve un projet professionnel pour cette année ? Ai-je vraiment envie, besoin, la possibilité de travailler ? Pour le savoir, voici une liste de bonnes (ou mauvaises) raisons de rechercher un projet pro.

Raison #1 : Rassurer votre mère

Vous avez une mère qui vous a expliqué depuis votre enfance, combien il est important, dans un couple, que chacun ait son indépendance financière. Et aujourd’hui, elle ne comprend toujours pas comment vous avez pu claquer votre job en France et accepter de suivre votre chéri(e) à l’autre bout du monde.

En vrai, évidemment, on ne travaille pas pour faire plaisir à sa mère. Mais, si son fameux: « Dis-moi, sincèrement, ça ne te dérange pas, toi, d’être dépendant(e) de ton/ta chéri(e) ? » résonne de façon lancinante en vous, alors, au boulot, ou en tout cas, en recherche !

Raison #2 : Epater vos copines/potes

Vous avez passé votre été à avoir les questions suivantes : « Alors ? Cette année tu te remets à bosser ? » ou « Et ta super idée de business dont tu m’as parlé l’année dernière, tu ne t’es toujours pas lancé(e) ? ».

Alors c’est décidé, l’été prochain, vous avez envie de rentrer au bercail et de raconter vos aventures pros à vos amis, les épater un petit coup en montrant que, oui vous avez suivi votre cher(ère) et tendre mais que vous avez transformé cette expat en un super projet professionnel pour vous :

  • votre nouveau job vous permet de poursuivre votre carrière,
  • vous avez pu vous reconvertir, vous réinventer grâce à une formation ou en montant un business,
  • vous vous réalisez professionnellement en faisant ce que vous n’auriez jamais osé en France.

Raison #3 : Mettre un métier en face de « Profession de ta mère/ton père » sur les formulaires d’inscription des enfants

Pour certains, la case vide ne générera aucun stress parce que cela est un véritable choix de vie personnel et familial.

Mais si c’est difficile pour vous de laisser cette case vide, si vous évitez les dîners pour ne plus répondre au fameux: « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? » alors réfléchissez dès maintenant à votre projet professionnel !

Autres raisons avouables, inavoués ou inavouables

  • Sympa que chéri(e ) fasse bouillir la marmite, mais si on peut rajouter de la viande dedans, c’est mieux. Financièrement, c’est rassurant, voire préférable, voire indispensable.
  • Vous vous remémorez les révisions de vos examens pendant vos études et vous pensez: « Après toutes ces nuits blanches pour avoir mon diplôme, trop dommage de ne pas travailler.»
  • Vous voulez anticipez la déprime car votre meilleur(e) ami(e) vous a prévenu: « Je te connais, tu viens de lâcher ton boulot, je ne te donne pas longtemps pour déprimer si tu ne bosses pas en expat.»
  • Vous craignez qu’à votre retour d’expatriation les recruteurs vous posent cette question : « Mais dites-moi, qu’est-ce que ce vide abyssal dans votre CV de 2017 à 2020 ? » ?
  • Vous en êtes convaincu, l’expatriation, c’est l’opportunité de découvrir un pays, une culture, des nouveaux codes, faire des rencontres avec des « locaux ». Alors rien de mieux que d’être immergé en entreprise pour cela.
  • Pas question de rester toute la journée à la maison avec vos enfants, vous avez besoin de la compagnie d’autres adulte.
  • A chacun son équilibre de vie. Si définitivement, le vôtre est d’avoir une activité professionnelle en plus de votre vie personnelle et familiale, alors au boulot !

Et que dit l’enquête Expat Communication sur les motivations des conjoints expatriés pour travailler?

Dans la grande enquête réalisée par Expat Communication en 2017 sur l’impact de l’expatriation sur le couple et la double carrière, les conjoints ont pu s’exprimer sur leurs motivations à travailler :

  • 43% souhaitent travailler pour avoir un projet à eux
  • 22% pour une raison financière
  • 21% pour avoir une continuité dans leur CV
  • 7% pour la reconnaissance sociale
  • 4% pour faire partie d’une équipe
  • 3% pour mettre à jour leurs compétences

 

Alors, Motivé(e) ? Prêt(e) maintenant à vous lancer dans votre recherche de projet professionnel pour cette année?

Expat Value vous propose de nombreux outils, témoignages et infos sur le Blog Expat Value pour vous aider à mettre en œuvre votre projet qu’il soit dans la recherche d’un emploi salarié, dans le suivi d’une formation, dans l’entrepreneuriat ou dans l’engagement bénévole.

SI vous avez besoin d’aide pour définir votre projet, les coachs d’Expat Communication sont là pour vous accompagner à :

  • surmonter les difficultés des premiers mois en expatriation et s’adapter rapidement
  • redéfinir votre projet professionnel

Bonne rentrée à tous !

L’équipe Expat Value

Illustration Caroline Gaujour –  www.dessinsdexpat.com