5 conseils pour créer son agence de relocation en expatriation

familyVoilà maintenant quelques années que vous êtes installé(e) dans votre pays d’accueil, vous connaissez la région comme votre poche, les bons plans, les écoles, les meilleurs quartiers, et plus rien des us et coutumes des autoctaunes ne vous échappent !

Petit à petit, l’idée de créer votre propre société de relocation vous trotte dans la tête.

Voici 5 caractéristiques qui vous permettront de vous lancer dans une activité de relocation avec succès. Pour réaliser cet article, Expat Value a rencontré Laurence Lemoine, la fondatrice de l’agence de relocation « Valencia Expat Services ».

Conseil #1 : Avoir l’envie d’accueillir et d’aider

Vous trouvez qu’on enfonce des portes ouvertes avec ce 1er conseil ? Peut être, mais c’est LA valeur qui est au cœur de l’activité de relocation. C’est ce qui a poussée naturellement Laurence Lemoine à se lancer. Expatriée dans de nombreux pays (Liban, Haiti, Espagne, Gambie, Portugal), elle a toujours rencontré des personnes qui l’ont aidée, accueillie et/ou guidée. Le concept de relocation comme activité professionnelle n’existait d’ailleurs pas vraiment à l’époque. Elle-même, sans le chercher, à souvent aider ses amis ou les amis d’amis fraichement arrivés. Aujourd’hui, elle se sert de cette valeur d’altruisme pour son projet professionnel. Son objectif : proposer des services de qualité tout en gardant une vraie dimension humaine d’accueil, de convivialité et de gentillesse, même si bien sur dit-elle en souriant « la gentillesse, ça ne se facture pas » !

Conseil #2 : Etre créatif et résolutive

La relocation, ce n’est pas juste trouver un nid pour les futurs arrivants !

Dans les prestations qu’elle propose, Laurence Lemoine accompagne bien sur ses clients dans la recherche d’un logement, d’une voiture, d’une école pour les enfants, et dans les nombreuses démarches administratives comme l’obtention d’un permis de sejour, de travail ou l’ouverture d’un compte bancaire. Chaque personne a une problèmatique différente : il faut savoir s’adapter et résoudre des situations parfois complexes et donc faire preuve de bon sens et d’ initiative ! Mais la relocation peut aussi s’étendre à un accueil plus large encore. Par expérience, elle sait ce qui manque le plus aux expats : leurs proches et leurs familles. Alors elle propose aussi des évènements pour créer des ponts entre les expats et les nationaux , elle organise des diners, des visites de la ville ou de lieux insolites, … bref elle crée des prestations adaptées pour chacun de ses clients afin que leur « intégration sociale » comme elle dit  soit rapide et agréable. Et cela demande de l’imagination!

Conseil #3: Avoir un carnet d’adresse bien rempli et des amis partout !

  • Cela permet de créer des partenariats : avant même de débuter votre activité dans la relocation, il peut être utile de créer des synergies avec des structures complémentaires à la votre. Par exemple : avec un cabinet d’avocat, avec un spécialiste des visas, un fiscaliste ou des agences immobilières etc…
  • Cela permet de se faire connaître : auprès des entreprises qui embauchent des expats, auprès des acteurs économiques locaux succeptibles d’êtres des prestataires de biens ou de services pour les expats…
  • Et surtout, c’est essentiel pour dénicher la bonne personne (la perle rare !) ou l’entreprise efficace dont votre client a besoin pour réaliser telle ou telle prestation.

Conseil #4 : Etre bilingue voir même polyglotte !

Et oui, parler plusieurs langues est un incontournable pour pouvoir se lancer dans cette activité !

La première des langues à maîtriser parfaitement est celle de votre pays d’accueil. Si vous souhaitez proposer une prestation de qualité et d’accompagnement globale de vos clients (notamment sur la partie administrative), il est obligatoire de parler la langue locale couramment.

De plus, si vous souhaitez générer un minimum de chiffre d’affaires, votre clientèle sera certes francophone mais aussi anglophone, hispanophone, lusophone etc…

Conseil #5 : Vouloir s’engager dans un projet entrepreneurial

Créer une agence de relocation, c’est créer un vrai business. Avec tout ce que cela comporte. Laurence Lemoine est journaliste. Quand elle a choisi de fonder Valencia Expats Services, elle a aussi choisi de devenir entrepreneur et d’acquérir de nouvelles compétences : création d’un site web, marketing, communication, organisation d’évènements etc…

 

Pour ceux qui ne sauraient trop comment s’y prendre, voici la check list pour lancer son business. N’hésitez pas à vous faire conseiller pour créer la structure juridique adaptée à votre situation. Et souvenez vous, un entrepreneur ne peut pas tout faire tout seul!

Alors, prêt maintenant pour vous réinventer et créer votre agence de relocation ?

 

Article réalisé par Blandine Lavaux – Expat Value 

et Laurence Lemoine de Valencia Expats Services

IMG_1011