Carrière expat : 5 trucs simples pour que l’été fasse murir votre projet professionnel

portrait of the young woman with laptopL’année scolaire s’achève et votre recherche professionnelle n’a pas encore abouti.
Dans ces circonstances, nous sommes souvent partagés entre plusieurs sentiments :

  • soulagement de faire une pause et de s’échapper de cette recherche qui patine
  • frustration d’interrompre le fil d’une démarche qui a été si difficile à mettre en place
  • angoisse à l’idée qu’il faudra reprendre, qu’on ne saura plus faire à la rentrée, qu’on n’y arrivera peut-être pas
  • joie à l’idée des vacances qui se présentent.

Voici quelques suggestions pour profiter au mieux de cette période de retour estival et pour être prêt à la rentrée.

#1: Avant de partir, faire le point

Il est indispensable dans le rush du départ de prendre deux heures pour faire un bilan écrit : qu’est-ce qui a marché dans ma recherche cette année, qu’est-ce qui n’a pas marché. Quelles sont les pistes en cours, comment les qualifier en chaudes, tièdes, froides. Quelles sont les 5 premières actions à mettre en place à mon retour. Pour cela, je vous recommande notre trame attrape-projet, un bon outil pour faire le point.

Mais l’été n’est pas qu’une pause professionnelle. Il peut aussi être une période très utile. Comment mettre à profit cette période?

#2: Profiter de la pause pour se ressourcer

Vous vous souvenez de nos articles sur la gestion de l’énergie pendant une recherche d’emploi. L’énergie est un point clé à prendre en compte. Se reposer, faire du sport, profiter du soleil, des amis, renouer avec une activité physique plus intense…. De bonnes vacances permettent de faire le plein sur le plan physique et émotionnel. De quoi arriver boosté en fin d’été et mettre le turbo à la rentrée.

Dans l’idéal …

#3: Déconnecter complètement ou pas ?

Le droit à la déconnexion s’exerce bien sûr pendant les vacances. C’est l’occasion enfin de cesser les efforts, de relâcher la discipline, de faire taire la petite voix des to-do-lists qui tourne en boucle. Pour reprendre un terme à la mode, c’est le moment de déposer la charge mentale. Fini le « n’oublie d’appeler M. Demessemaeker », exit « il faut que je pense à faire la modification hebdomadaire de mon profil sur monster » et off pour la consultation frénétique des offres d’emploi sur Linkedin. Votre teint sera abricot, basta les reflets bleus de l’écran sur vos pommettes.

Plus d’effort, du réconfort mais pas d’oubli non plus. La petite bicyclette de votre réflexion continue de tourner en arrière-plan. De façon inconsciente, votre projet s’affine, se concrétise. Dans ce lâcher-prise, beaucoup de choses émergent doucement, et je vous propose de les stimuler.

#4: Des vacances pour networker

Sustainable Job Search FrameDe notre triptyque de l’équilibre de la recherche d’emploi, nous avons donc renoncé à la partie effort, dopé l’aspect énergie et confiance. Penchons-nous sur le volet inspiration et rencontre. L’été est souvent une période intense de retrouvailles et de rencontres. Si vous avez l’occasion de rencontrer d’autres êtres vivants que des vaches ou des raies manta, n’hésitez pas à parler de votre recherche. Ce réseau informel, détendu, amical sera un miroir pour vous permettre de prendre du recul sur votre projet, une précieuse source d’information, d’idées et de mise en relations.

#5: Un moment privilégié d’inspiration

Au cours de ces conversations à bâton rompu sous les étoiles, en visitant un musée, en retrouvant un produit ou un service qui n’existe pas dans le pays où vous vivez, alors peut-être surgira une étincelle. L’idée de métier, le thème de création d’entreprise, la technique de recherche d’emploi qui fera la différence à la rentrée, la rencontre qui vous donnera envie de soulever les montagnes.

Bref, partez tranquille, quand on a bien bossé pendant l’année, la pause estivale, c’est du temps gagné.
Bel été à vous,

 

capture-decran-2016-09-16-a-11-18-25Alix Carnot

Directrice du pôle carrières internationales d’Expat Communication

Expat Communication accompagne les transitions internationales, notamment en aidant les expatriés dans leurs recherches d’emploi à l’étranger et à leur retour. Les outils : le site Expat Value et son groupe Facebook, les accompagnements personnalisés et le Job Booster Cocoon .

Alix est aussi auteur du livre « Chéri( e) on s’expatrie ! Guide de survie à l’usage des couples aventuriers » Eyrolles 2016.