Devenir coach scolaire, comment faire?

 

Vanessa MoulinL’orientation, l’avenir professionnel de nos enfants, le choix des études. Qu’il est difficile en tant que parents d’accompagner nos enfants ! Et encore plus en expatriation où l’on jongle parfois entre système scolaire français, international et local ! Quoi de mieux qu’un coach pour accompagner collégiens, lycéens voire étudiants dans leurs choix d’orientation.

Ce métier de coach en orientation scolaire vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir plus sur cette activité, connaître la formation nécessaire? Nous avons interviewé pour vous Vanessa Moulin, Coach Scolaire pour les 15-25 ans, créatrice de Cmavoie. Après une expatriation de 10 ans en Chine, Vanessa a choisi à son retour de se former au métier de coach scolaire, lui permettant ainsi d’allier ses expériences professionnelles passées (10 ans dans le conseil marketing) et son vécu personnel d’accompagnement dans leur parcours scolaire d’élèves expatriés passés par différents systèmes scolaires. Elle exerce aujourd’hui en France et partout dans le monde.

En quoi consiste le métier de coach scolaire? 

Shoes and arrows pointing in different directions on asphalt floorLe rôle d’un coach scolaire est d’accompagner, en tant que professionnel, les jeunes entre 15 et 25 ans, dans leur parcours personnel et plus particulièrement scolaire, lorsqu’ils ont envie d’y apporter un changement.

Sur des sujets tels que l’orientation, la motivation,  la confiance en soi, les méthodes de travail, le coach scolaire accompagne l’étudiant à préciser un objectif, à définir les étapes pour y parvenir. Par sa position neutre et bienveillante, par ses questions et grâce des outils spécifiques, le coach fait avancer le jeune, afin qu’il trouve les réponses et les solutions, il amène l’élève ou l’étudiant, à réfléchir sur la façon dont il peut agir pour orienter son énergie de manière plus efficace (ou plus sereine) vers l’atteinte de son objectif.

Voici une définition du coaching scolaire proposée par Cathy Lemer (co-fondatrice de l’Institut Européen du Coaching de l’Etudiant et fondatrice d’Elevatio):

“Le Coaching scolaire, c’est l’accompagnement professionnel, de jeunes gens dans le cadre de leurs objectifs scolaires et professionnels. (…) Cet accompagnement vise à la fois à la réalisation du plein potentiel du jeune, mais également à son autonomisation et à la recherche de plaisir dans le cadre de ses études.”

Le coaching scolaire :

  • Ce n’est pas un accompagnement à la performance
  • Ce n’est pas un accompagnement élitiste réservé aux plus favorisés
  • Ce n’est pas du conseil, ni de la thérapie. Cela peut être complémentaire.

Tout coach peut-il accompagner les jeunes dans leur scolarité ou orientation ? 

Ou autrement dit, quelle est la différence entre un coaching d’adulte en entreprise ou un life coaching et un coaching scolaire ?

Accompagner par le coaching c’est, dans une posture bien particulière, mener une série d’entretiens, dont le but est d’aider une personne à atteindre ses objectifs personnels ou professionnels. Un coach certifié peut (donc) accompagner tout public et sur tout type de demande, dès lors que celle-ci est clairement formulée et que le coach y est invité.

Il existe toutefois des spécificités au public des 15 et 25 ans et c’est pour cette raison que des coachs certifiés souhaitant accompagner les jeunes, complètent leur formation par des modules spécifiques

Entre 15 et 25 ans, un jeune est en construction identitaire. Ainsi, lorsque l’on recherche l’orientation par exemple, le coach scolaire utilise des techniques spécifiques.

En pratique comment se déroule un coaching scolaire ?

Dans la mesure où le plus souvent ce sont les parents qui initient le processus, le premier rendez-vous a lieu avec les parents et l’enfant. Il sert à recueillir la demande,  définir un objectif et préciser les modalités de l’accompagnement. C’est grâce à une  transparence sur des règles simples mais explicitées au départ que l’accompagnement peut avoir lieu dans un cadre clair et sécurisé pour tous.

Ensuite, les entretiens se déroulent entre l’adolescent et le coach uniquement. Puis une séance de restitution a lieu à la fin du coaching. Ces séances où l’adolescent partage ses avancées, son projet et ses ambitions, sont souvent porteuses.

En moyenne, un coaching dure entre 5 et 8 séances. Cela dépend de la demande et du rythme auquel le jeune se met en mouvement.

Quelle formation as-tu suivi pour devenir coach scolaire?

Le coaching auprès d’adolescents requiert certaines qualités, connaissances et attitudes. Suivre une formation spécifique au coaching scolaire est donc un « plus ». Cela signifie un apprentissage fondé sur une posture de Coach à laquelle vient s’ajouter cette « couleur » spécifique aux 15-25 ans.

J’ai suivi un cursus très complet chez Elevatio, leader en France de l’encadrement de jeunes, et qui permet d’avoir ces compétences. Il s’agit d’une formation certifiante et accréditée par ICF (Internation Coach Federation), basée sur l’apprentissage de la posture de coach telle que vue par l’ICF . Elle permet donc d’acquérir les 11 compétences de base du coach.

Elle se répartit en modules thématiques, comportant chacun un apport théorique et l’apprentissage par des outils et exercices pratiques, au cours des quels les 11 compétences sont systématiquement mises en œuvre et supervisées par les formateurs. Ces 11 compétences sont évaluées et doivent être validées par les superviseurs pour obtenir la certification de coach scolaire chez Elevatio (ce qui facilite ensuite l’accès à la certification ICF pour celles et ceux qui le souhaitent).

Je recommanderais cette formation pour 2 raisons :

  • Du fait de sa spécificité à l’accompagnement scolaire, elle est orientée vers un public jeune : les cas partagés sont liés à des situations de collégiens, lycéens ou étudiants, ce qui est très concret, et certains outils sont rajoutés car adaptés spécifiquement aux jeunes
  • Les compétences acquises sont celles d’un coach. La posture peut donc s’appliquer à toute autre population et tout type de problème, autre que scolaire.

De nombreuses autres formations reconnues de coach existent , plus générales chez Linkup-coaching, chez InternationalMosaik, chez HEC Paris , ou le DESU à l’université Paris 8…

Quels sont les pré-requis pour accéder à ces formations?

Les pré-requis varient selon les organismes de formations . Le plus souvent, il est nécessaire d’être titulaire d’un bac+ 4 ( ou bac + 2 avec dossier Validation des Acquis de l’Expérience).

Où peut-on exercer en tant que coach?

La profession de coach scolaire n’est pas encore réellement formalisée, répandue, reconnue, et pas encore très installée dans les écoles.

Dans le but de promouvoir et de professionnaliser l’accompagnement par le coaching des 15-25 ans, l’association Génération 15-25 dont je suis membre, rassemble aujourd’hui 70 coachs . Notre mission et nos engagements communs sont de promouvoir le coaching de jeunes et de professionnaliser le métier de coach 15-25 et ses acteurs .

En accompagnement individuel, la plupart des coachs scolaires exercent en indépendant, en profession libérale et certains se regroupent sous une « marque » pour augmenter leur visibilité.

En coaching collectif, nous intervenons aussi dans des écoles, des collèges ou lycées, sur des salons de l’orientation ou encore en écoles post-bac.

Des fondations financent des interventions de coaching collectif dans des collèges de zones difficiles, sur diverses problématiques : une équipe de coachs scolaires peut intervenir auprès d’une classe, sur une mise en route pour le brevet par exemple, ou bien une recherche de projet d’orientation, ou tout autre problématique spécifique à l’établissement ou à la classe.

Pourquoi as-tu choisi de te réinventer en devenant coach scolaire ?

Mon parcours atypique m’a permis de joindre mon expérience professionnelle et mon vécu personnel, deux qualités essentielles pour un coach étant je pense l’écoute et l’ouverture d’esprit. Au moment où la question s’est posée pour moi, le besoin en accompagnement des 15-25 ans, notamment pour l’orientation, m’apparaissait évident.

Aussi, mon souhait d’accompagner les adolescents et leurs parents dans ces étapes importantes,  parfois sources de tension, est devenu une priorité .

J’ai surtout été guidée par ce qui m’anime : la passion pour l’unicité de chacun et particulièrement des jeunes, avec l’envie forte de leur permettre d’avancer en confiance vers leurs choix, de les poser sereinement et devenir pleinement auteur de leur vie.

Du fait de mon parcours, de mon expérience auprès d’enfants expatriés, j’ai réalisé mon mémoire de certification sur l’accompagnement à la transition à l’arrivée en France pour leurs études des Third Culture Kids, une population qui me touche particulièrement.

Quels sont tes conseils à ceux qui souhaiteraient devenir coach scolaire ?

La posture de coach vient enrichir, donner une couleur supplémentaire à la personne que l’on est déjà et cette personne sera d’autant mieux préparée à se former qu’elle est ouverte d’esprit, et qu’elle a déjà une belle qualité d’écoute.

C’est un métier passionnant, et gratifiant, mais c’est également un grand investissement et une grande responsabilité. Accompagner des adolescents demande beaucoup d’écoute, de présence et de patience. Les jeunes bien souvent ne sont pas habitués à cet exercice et peuvent être en position d’attente (attente de conseils, de réponses…) . Le coach doit en permanence veiller à sa posture et faire preuve d’imagination, de créativité, d’improvisation… cela demande une grande dose d’énergie.

Tout ne roule pas pas comme sur des roulettes ! De nombreux d’éléments interviennent et peuvent modifier, l’entrain, l’envie du coaché au moment de la séance. Il arrive que l’on consacre une séance sur un sujet tout à fait inattendu !

À mes yeux, pour disposer de cette énergie, un grand intérêt pour le public jeune, et une envie forte d’être présent à leur cotés sont incontournables.

Et pour la route, une anecdote à nous partager?

Au moment où je réalise cette interview, je reçois un appel d’Augustin* élève de terminale accompagné sur son orientation au début de l’année scolaire.

A l’époque, son papa m’avait d’abord appelée (au secours ;)) :

“ Mon fils n’a d’autre ambition que d’être animateur radio sur NRJ, j’ai un peu peur là… rien ne l’intéresse, pas un gramme d’autre idée et quand je lui en parle, il fuit… Il avait effectué son stage de 3 ème en radio et ne connaît rien d’autre. S’il vous plaît, ouvrez-lui des perspectives !”

Nous nous sommes rencontrés ensemble avec Augustin et nous sommes mis d’accord sur un objectif de coaching. Augustin s’est tout de suite impliqué dans la démarche. Derrière son souhait de travailler en radio, se trouve un grand intérêt pour les médias, qu’il cultive par ailleurs dans ses activités. Au final Augustin a fait des choix hiérarchisés de cursus qui pourront le conduire à travailler en lien avec les radios ou à y faire des stages, tout en choisissant de s’ouvrir d’autres portes possibles. Très vite Augustin s’est mis en mouvement et aux dernières vacances, a choisi de suivre un stage intensif pour se préparer aux concours des écoles de commerce post-bac. A l’instant, Augustin m’appelle, sur un petit nuage, il vient d’apprendre son admission dans toutes les écoles de commerces présentées, y compris celles aux quelles il ne croyait jamais pouvoir accéder.

Ces petites parenthèses magiques me donnent l’impression d’avoir comme contribué à rallumer une étoile. Cela me remplit d’énergie et me donne chaque jour un peu plus l’envie d’accompagner … d’autres étoiles … d’autres petits bijoux.

*: prénom modifié

Vanessa Moulin – Coach Scolaire – C Ma Voie

Vous souhaitez en savoir plus sur ce métier, vous pouvez retrouver Vanessa Moulin :