Vaincre l’isolement de nos seniors: le projet entrepreneurial social d’une expat’entrepreneur

Catherine TurcaudA l’heure où de plus en plus de séniors vivent seuls et se déclarent souffrir de solitude, Catherine Turcaud a profité de son expatriation en Italie pour proposer des solutions pour vaincre cet isolement. Elle a créé « Dire et D’aujourd’hui » et propose aujourd’hui des services permettant à de nombreux séniors de rompre cette solitude si pesante et douloureuse. Grâce à ce projet d’entrepreneuriat social, elle a pu développer une « activité nomade », adaptée à sa vie de « conjoint expatrié »!

Peux tu nous présenter Dire et d’Aujourd’hui? 

Dire et d Aujourd hui_ Conversation seniorsDire et d’Aujourd’hui est une entreprise innovante dans le secteur des loisirs pour seniors. Nous souhaitons rompre la solitude des + de 65 ans en leur proposant de participer à des conversations téléphoniques. Ainsi l’isolement physique n’est plus un frein à la socialisation. Notre carte de services comprend des conversations en tête-à-tête avec une animatrice, ou avec un écrivain biographe pour écrire ses mémoires, ou encore des conversations en groupe afin de partager avec ses congénères, ses passions et centres d’intérêt. Ces rendez-vous réguliers rythment la vie quotidienne des abonnés et permettent d’entretenir la curiosité et l’envie d’échanger.

Comment est née l’idée de ce projet?

Mon histoire avec les personnes âgées remontent à mon enfance : relations privilégiées avec ma grand-mère et ses amies, puis participation à un groupe d’adolescents rendant visite aux séniors vivant à l’hospice.

Il y a 4 ans, lorsqu’une ancienne voisine anglaise avec qui j’avais tissé des liens particuliers, m’a avoué qu’elle n’avait parlé à personne pendant une semaine, j’ai réellement pris conscience du problème de la solitude et j’ai ressenti une forte culpabilité. Sur le moment je me suis promise d’être plus « présente » malgré l’éloignement géographique. Je cherchais depuis longtemps une activité nomade à développer et une nuit je me suis réveillée en sachant ce que je voulais faire : « Proposer des services de visites par téléphone ». L’idée avait germé, il ne restait plus qu’à l’étoffer.

A l’heure où de plus en plus de séniors vivent seuls et se déclarent souffrir de solitude, cette initiative a un sens. Elle contribue à son échelle à apporter un supplément de joie de vivre et de plaisir à se réunir.

Tes expériences antérieures t’ont-elles aidée pour monter ce projet?

Oui, tout à fait. Je viens d’une famille de commerçants entrepreneurs et très jeune je me suis intéressée à la vie de l’entreprise. J’ai pu appréhender l’importance des différentes fonctions nécessaires pour gérer une entreprise. J’ai pu sédimenter ces compétences lors de mes études (école de commerce à Bordeaux) et de mes différentes expériences professionnelles : commercial, légal, marketing, comptable, RH et achats. Ainsi, ce qui pouvait apparaitre comme un CV patchwork a été un atout pour moi, car je ne cherche pas à me spécialiser mais surtout à comprendre, agir et interagir avec toutes les fonctions d’une entreprise.

Dire et d’Aujourd’hui est une synthèse de tout ce que j’ai appris aussi bien sur le plan professionnel que personnel, en respect avec mes valeurs.

Comment développes-tu aujourd’hui ta marque? 

Ma vitrine est avant tout le site internet www.direetdaujourdhui.fr et le contact téléphonique. En outre, je fais directement des mailings auprès des seniors. Je participe à des salons comme le Salon des Séniors de Paris, Lyon et Antibes.

Le caractère innovant de mon initiative a intéressé des medias qui m’ont offert une couverture médiatique nationale (Le Parisien, Le point, Télé Matin, Nous deux).

Je cherche actuellement à faire connaître nos services auprès des seniors. Je suis en train de développer un réseau « d’apporteurs d’affaires » qui ont pour mission de promouvoir  les prestations et services proposés par Dire et d’Aujourd’hui au sein de leurs réseaux (tant en expatriation qu’en France). Lorsque nous sommes expatriés, nous recherchons parfois ce type de services pour nos propres parents! Notre objectif est d’avoir des relais partout pour faire connaître nos services. Si vous êtes d’ailleurs intéressés de rejoindre l’équipe de Dire et d’Aujourd’hui , consultez cette annonce!

Quelles sont les compétences que tu as acquises?

S’agissant d’une start-up, j’ai développé des compétences à 360° pour affronter toutes les étapes liées à la création d’entreprise : réalisation d’un business plan, création proprement dite de la société puis son lancement. J’ai particulièrement développé des compétences de marketing et communication online et offline, primordiales pour le lancement de l’activité.

Sur le plan personnel, porter le projet seule est à la fois stimulant et parfois difficile. Il est important pour moi de faire partie de réseaux pour pouvoir partager mes expériences et mes questionnements avec d’autres professionnels.

Un conseil pour ceux qui souhaitent se lancer dans un projet entrepreneurial solidaire/social? 

Etre passionné et croire en son projet. Les résultats économiques se font parfois attendre mais la joie de porter une initiative qui a du sens et de voir l’impact que l’on peut avoir, permet d’affronter les difficultés.

Propos recueillis par Blandine Lavaux

Pour en savoir plus sur Dire et d’Aujourd’hui

image002