Trouver un emploi salarié à Johannesburg – Afrique du Sud, comment s’y prendre?

South Africa. Find Job  ConceptTrouver un job en Afrique du Sud, à Johannesburg? Est-ce possible? Comment s’y prendre dans sa recherche d’emploi? Quels conseils pour débuter sa recherche?

Voici le parcours d’Aurélie Huber, conjoint expatriée. Elle a  trouvé à Johannesburg un emploi salarié et nous partage son expérience.

Quel était ton parcours professionnel avant ton arrivée à Johannesburg?

J’ai plus de 15 années d’expérience dans la Finance, dans des environnements internationaux mais toujours basée en France. Durant cette période, j’ai travaillé 5 ans dans l’audit puis en tant que manager en contrôle de gestion, reporting et projets financiers.

Comment as-tu trouvé un emploi salarié à Johannesburg?

image1Les cabinets en France qui aident les conjoints expatriés ont refusé de m’accompagner à cause de la problématique de visa. Je suis arrivée avec un visa d’accompagnant, qui ne permettait pas de travailler. Il est important de savoir que l’Afrique du Sud applique une politique de discrimination positive qui rend difficile l’embauche d’un étranger. Difficile mais pas impossible!

Malgré un retour très négatif de notre société de relocation quant à la possibilité de travailler, j’ai actionné mon réseau pour avoir des contacts et des entretiens en local ou à Paris (connaissance de contacts, anciens contacts pro…). J’ai également rencontré un chasseur de tête. Le second cabinet (local) qui m’a accompagné pour mon visa m’a indirectement aidé: le fait de savoir que je pouvais avoir un visa m’a motivée pour avancer dans ma recherche.

Le réseau professionnel francophone local, Work in the City Joburg, a été malheureusement créé après ma prise de fonction !

Il m’a fallu aussi passer outre le complexe de l’étranger (langue, autre culture..) et en faire un atout. Un vrai changement de positionnement!

J’ai finalement trouvé mon poste via une ‘copine ‘ de cours d’anglais. J’ai remplacé son mari ! J’ai été embauchée comme responsable du controlling et du reporting, pour 2 filiales d’un groupe autrichien. Je suis désormais aussi en charge de l’ensemble de la comptabilité et membre du comité de direction.

 

Ton diplôme et tes expériences françaises ont-ils été reconnus et pris en compte?

Mon expérience était essentielle pour le poste, voir même, mon parcours était au-dessus des besoins initiaux. Le fait d’être européenne a été un atout car je suis en relation régulière avec le siège basé à Vienne en Autriche.

Quelle langue doit-on parler quand on recherche un emploi en Afrique du Sud?

L’anglais est essentiel pour chercher un travail ici.

J’ai eu cependant des entretiens ‘exploratoires’ en français dans la communauté. Le français est aussi un plus lorsque les postes nécessitent des contacts avec les pays francophones africains.

Quels sont les points forts de cette expérience?

De cette expérience de recherche d’emploi, j’ai appris que la persévérance paie et qu’il ne faut pas s’arrêter aux ‘bons’ conseils et à toutes les expériences négatives entendues… On passe donc par des hauts et des bas !

J’ai appris à mieux valoriser mon expérience passée et cela a renforcé ma confiance en moi.

Quant à mon expérience professionnelle actuelle, elle est très enrichissante :

  • le client final est l’Etat, cela est nouveau pour moi
  • la variété de cultures au sein de l’entreprise
  • de nouveaux challenges à relever

J’ai même vécu la baby-shower en entreprise et expérimenté le congé maternité local !

Propos recueillis par Blandine Lavaux