Trouver un emploi en Russie, comment s’y prendre?

Russia. Find Job  ConceptTrouver un job en Russie? Mission impossible? La langue est-elle un frein?

Voici le parcours d’une femme, conjoint expatriée, Adeline Gaaliche, qui a réussi à trouver un emploi salarié en Russie. Elle nous fait part de son parcours et de ses conseils.

Quel est ton parcours professionnel?

Adeline gaalicheMon parcours professionnel est 100% international. En effet, je me suis expatriée des l’obtention de mon diplôme en Management et Affaires internationales en 2001. Je suis partie en Pologne à Varsovie en tant que VIE et ne suis finalement jamais rentrée. J’ai travaillé 8 ans dans la société qui m’avait accueillie en tant que VIE. Je suis passée par différents postes : contrôleur de gestion, contrôleur interne, responsable du développement commercial sur les Pays Baltes et 5 ans en tant que Financial Manager chez un retailer Français. Nous avons ensuite déménagé à Moscou.

Quelles difficultés as-tu rencontrées dans ta recherche d’emploi à Moscou? 

La difficulté, en arrivant ici, a été de comprendre le marché : quels critères, quelles compétences avoir, quel niveau de salaire, quelles langues sont nécessaires…

J’ai commencé à rechercher des groupes de recherche d’emploi à Moscou sur Linkedin / Facebook, à regarder des sites francophones d’annonces (Alexandre de Russie, CCIFR…), des sites de recrutement locaux (le principal ici étant hh.ru) et des head hunters (aussi bien sur Moscou qu’à l’étranger – Londres, Paris). J’ai également fait jouer mon réseau pour faire passer mon CV dans les filiales locales.

Au moment où nous sommes arrivés (novembre 2014), la crise battait son plein, je n’ai donc décroché que peu d’entretiens.

Comment as-tu trouvé ton job?  

Je suis tombée par hasard sur une annonce publiée dans un des sites mentionnés ci-dessus. La société cherchait un contrôleur financier. J’ai donc envoyé mon CV et une lettre de motivation. Peu de temps après, je passais un entretien avec le directeur général qui m’a fait ensuite rencontrer la DRH, la directrice commerciale et la personne à remplacer. J’ai ensuite eu un entretien par Skype avec le directeur financier, le directeur du contrôle de gestion et le directeur comptable du groupe. J’ai reçu l’offre quelques jours après. J’ai donc eu la chance de retrouver un emploi dans mon corps de métier.

Quelles ont été les démarches administratives nécessaires (visa etc..)?

Pour travailler en Russie, il faut un permis de travail et un visa spécifique. Je suis arrivée en Russie avec un visa accompagnant VKS (High qualified specialist) lié à l’employeur de mon mari. De ce fait, la société, en m’embauchant, a du me refaire un visa VKS et demander un permis de travail. Cela a pris environ 1 mois.

A savoir : les sociétés russes ne sont pas très motivées pour l’embauche des étrangers à cause de toutes les obligations que cela implique (visa, permis de travail, déclaration aux statistiques,…).

Mon employeur étant une société française, je n’ai pas eu de soucis de reconnaissance de diplômes.

Quelles sont les difficultés dans cette expérience professionnelle?

Je citerai 4 difficultés:

  • Etiquette « femme d’expatrié » : je suis considérée comme un risque permanent – en effet, nous pouvons partir du jour au lendemain
  • Difficile de trouver des formations en anglais sur les spécificités du pays (pour moi, par exemple, sur la comptabilité russe)
  • Tous mes collègues ne parlent pas anglais – la communication peut donc être très délicate et laborieuse dans certains cas
  • Niveau de salaire: mon salaire ne reflète ni mon niveau de compétences ni mon expérience. Je n’ai reçu qu’une seule offre et je voulais réellement travailler.

Quels sont les points forts de cette expérience?

  • Je suis restée dans mon domaine de compétences
  • Cela a facilité mon intégration dans la société locale: j’ai gardé ma propre identité, je ne suis pas la moitié de quelqu’un, j’ai mon cercle d’amis / de collègues
  • J’ai eu une plus grande motivation à apprendre le russe – je ne le parle toujours pas couramment mais je me débrouille très bien
  • J’ai profité pleinement de notre passage ici
  • Une nouvelle expérience dans un nouveau pays (après 13 ans en Pologne)

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui souhaitent chercher un emploi salarié en Russie?

Trouver un emploi à Moscou n’est pas chose facile. Alors voici quelques conseils:

  • Il faut parler russe : couramment est l’idéal mais avoir de bonnes bases sera déjà un plus.
  • Parler anglais est un incontournable.
  • Il vaut mieux viser les sociétés à capitaux étrangers si la langue russe n’est pas votre fort
  • Faites jouer vos relations
  • Cherchez des cabinets de recrutement : ils seront plus à même de faire passer votre CV et de « vendre » votre candidature. J’ai envoyé beaucoup de CV mais j’ai eu très peu de retour
  • Croyez en votre bonne Etoile
  • Si vous avez suivi votre conjoint, détachez vous de votre étiquette « femme d’expatrié »: vous aussi vous voulez poursuivre votre carrière

Mon aventure moscovite se termine dans quelques mois, en effet nous partons vers la Floride à la fin de l’année scolaire. Nous cherchons à l’heure actuelle mon ou ma remplaçant(e). Je vais donc devoir reprendre ma recherche aux USA 😊 C’est un beau challenge qui m’attend !

Propos recueillis par Blandine Lavaux