Comment 2 expats se sont-elles choisies pour s’associer et créer leur business?

photo-anais-et-mathildePas toujours simple de trouver la bonne personne avec qui s’associer pour se lancer dans un business! Mathilde et Anais, fondatrices de Baby Travel Rio, nous racontent comment et pourquoi elles ont décidé de s’associer et de se lancer dans une aventure entrepreneuriale commune. Un de leur conseil: « pour s’associer il est nécessaire d’avoir la même vision sur le sens à donner à votre projet« .

Expat Value: Bonjour Mathilde, tu es avocate, spécialisée en Droit des Affaires. En suivant ton mari au Brésil, tu n’as pas pu poursuivre ton activité de juriste. Tu as alors choisi de te lancer dans l’entreprenariat en créant avec Anaïs «  Baby Travel Rio ». Comment est née cette idée de business?

logo_full-color_backgroundMathilde: Bonjour Blandine, Anaïs et moi sommes arrivées au Brésil à quelques mois d’intervalle au début de l’année 2015. Nous avons été très vite confrontées à plusieurs doutes et questions relatifs à notre vie professionnelle. Nous étions, toutes les deux, au « même niveau » de nos carrières respectives. Nous voulions développer un projet à taille humaine, nécessitant une structure simple et peu couteuse et qui nous permettrait d’être opérationnelles rapidement.

Quand j’habitais encore en France, j’avais fait appel à un service similaire à celui de « Baby Travel Rio ». A l’époque, j’avais discuté avec la personne qui avait créé ce service à Paris et qui m’avait indiqué que c’était un business facile à monter. Cette conversation m’est revenue en mémoire lorsque nous réfléchissions à notre projet professionnel…

Expat Value:Peux tu nous en dire plus sur les services que vous proposez aujourd’hui?

imageMathilde: Aujourd’hui, nous proposons un service de location d’équipements pour bébé et enfant à court, moyen ou long terme. Baby Travel Rio offre tout ce qu’il faut pour dormir (lit parapluie, …), manger (chaises hautes, …), se balader (poussettes, sièges auto, rehausseurs…), se laver (baignoire, table à langer…) et se relaxer/jouer (parc à jeux, transat, jeux…). Nous nous sommes inspirées notamment des pays nordiques comme le Danemark où la location est un mode de consommation à part entière. Nous proposons également un service de livraison et notre site internet regorge de conseils de voyage et d’installation à Rio. Les jeunes parents sont friands des bons plans que l’on peut leur donner surtout quand il s’agit de « barouder » avec un tout petit, chose pas toujours aisée. Cette optique est à la base de notre réflexion entrepreneuriale, c’est ce qui donne du sens à notre projet et qui le rend vivant.

Expat Value: Pourquoi était il important pour toi de créer Baby Travel Rio en duo et non pas seule?

Mathilde: Comme Anaïs, je n’avais aucune expérience entrepreneuriale précédente et se lancer, seule, dans une telle expérience est un défi de taille surtout dans un nouveau pays. A deux, on a plus de « courage ».

Par ailleurs, j’ai toujours travaillé en équipe et il m’est difficile d’imaginer développer quelque chose sans avoir personne avec qui échanger, confronter mes idées. Dans les phases initiales de notre réflexion, nous avons passé notre temps à remettre en question, à enrichir, à développer les idées de l’une et de l’autre. De plus travailler à deux permet de toujours maintenir un bon niveau de motivation, même dans les phases un peu difficiles où l’une ou l’autre peut être un peu découragée.

Se lancer à deux dans ce défi, nous permet aussi de mettre en commun nos compétences. Du fait de nos études et de nos parcours professionnels respectifs nous avons développé chacune des compétences différentes qui s’avèrent utiles à tous les moments de la construction puis du développement du projet.

Enfin, c’est aussi un moyen de partager avec quelqu’un une belle expérience et d’éviter l’isolement qui peut frapper certaines personnes lors de l’expatriation.

Expat Value: Comment as-tu su que tu avais trouvé « la bonne associée » pour ce projet?

Mathilde: J’ai su qu’Anaïs était la bonne associée pour ce projet car tout s’est fait assez naturellement entre nous.

  • Nous avons la même vision sur le sens à donner à notre projet.
  • Nous avons toujours communiqué très facilement sur les différents sujets liés à Baby Travel Rio.
  • La répartition des tâches entre nous s’est faite en fonction de nos compétences respectives et notre dynamique de travail s’est installée très rapidement et de façon naturelle.
  • Dans la mesure où nous sommes expatriées au Brésil et que notre temps sur place est « compté », nous avons toujours étaient très transparentes l’une envers l’autre sur la direction à donner à Baby Travel Rio et sur l’évolution du projet en cas de départ.

Expat Value: Quelles sont vos complémentarités?

Mathilde: Du fait de son expérience professionnelle, Anaïs gère plus la partie marketing et la comptabilité. C’est elle qui maîtrise tous les Excels! De mon côté, je suis en charge de la partie juridique, de l’élaboration des contrats, des conditions générales de location, … Je suis aussi en contact avec nos prestataires externes comme les avocats, webdesigners, … Le reste, comme la relation au client, la gestion du site et de nos réseaux sociaux, nous le faisons en commun.

Expat Value: Quels conseils donnerais-tu à ceux qui souhaitent s’associer à une autre personne pour un projet entrepreneurial?

Mathilde: Dans un emploi « salarié », vous allez au travail et vous rencontrez éventuellement des personnes avec qui vous avez une affinité particulière et qui deviennent vos amis. Je pense que dans l’entreprenariat, c’est le contraire. Il faut se lancer avec une personne avec qui vous partagez déjà une affinité autre que purement professionnelle. Au-delà du fait que vous allez passer beaucoup de temps uniquement avec cette personne, il est important que vous ayez confiance qu’elle accorde le même intérêt, la même motivation et la même énergie à la réussite commune du projet.

Vous devez vous assurez que cette personne fasse part, dès le début, de ses envies, de sa vision, du temps et de l’argent qu’elle veut y consacrer pour être certaine que vous êtes en ligne sur les dimensions à donner à votre réalisation. Par ailleurs, en raison du statut particulier d’expatrié et des incertitudes qui l’entoure, une transparence renforcée sur les situations personnelles qui peuvent influencer l’évolution et la continuité du projet est essentielle.

Pour la route, aurais-tu une anecdote vécue avec Baby Travel Rio à nous partager ?

 photo-lena-playgroundAnaïs est tombée enceinte au même moment où nous nous sommes lancées dans l’aventure de Baby Travel Rio. Du coup, son expérience de future maman a été tout de suite mise à contribution dans le choix des équipements, dans les conseils qui figurent sur le site, etc. Aujourd’hui, Gustave (âgé de 6 mois) est notre « bébé-testeur » quand il s’agit d’acheter de nouveaux équipements ou de proposer de nouvelles visites familiales sur notre site ou notre page Facebook.

Interview réalisée par Blandine Lavaux

En savoir plus sur cette aventure « Baby Travel Rio »