Nathalie N. – Arménie – Chargée de Système d’informations

« Il faut oser proposer le télétravail à sa direction. (…) Le télétravail peut être un bon mode de travail de transition entre le départ d’un pays et l’arrivée dans un autre. »

Quelle fonction ? Chargée de Système d’informations
Pour quelle structure   France Volontaires (ONG)
Quand ? Décembre 2007-Juillet 2008
Avec que statut ? Salarié (télétravail)
Où ? Erevan en ARMENIE
En quelques mots ?

 

Je travaillais sur ce projet depuis octobre 2005 à Paris. Nous avons accepté une nouvelle expatriation pour l’Arménie. Au lieu de « planter » l’ONG, je leur ai proposé de continuer avec eux en télétravail, et à mi-temps ! A ma grande surprise, cette proposition a été acceptée… J’ai pu finaliser ce projet à distance, grâce à skype entre autre et me déplacer en France ou ailleurs ponctuellement pour apporter la formation nécessaire aux salariés de cette ONG à ce nouvel outil de gestion.
Ce que tu as appris ?

 

Il faut oser proposer le télétravail à sa direction en vantant les mérites de ce mode de fonctionnement, d’autant plus si vous travaillez pour votre employeur depuis un moment et que vous avez fait vos preuves en montrant votre sérieux, votre rigueur.

Le mi –temps est bien approprié lorsque tu arrives dans un nouveau pays et que tu dois t’y adapter.

Une expérience marquante car …

 

Une arrivée dans un pays te demande beaucoup d’énergie pour « faire ta place ». Arriver avec ce statut de femme active est plus valorisant aux yeux des autres que celui de « femme de… ».

D’un point de vue professionnel, j’ai vraiment aimé aller jusqu’au bout de ce projet. Et j’ai eu l’impression de ne pas passer à côté de mon expatriation car j’ai pu tisser des liens sociaux, visiter le pays et mieux connaître la culture.

Mais encore ?

 

Le télétravail peut être un bon mode de travail de transition entre le départ d’un pays et l’arrivée dans un autre. Mais attention à l’isolement qu’il peut engendrer : car ne tentons-nous pas l’expatriation pour l’ouverture aux autres ?

D’autres expériences marquantes de Nathalie N. à lire sur notre blog: