Nathalie N. – Algérie – Bibliothécaire

« Cette expérience m’a permis une reconversion professionnelle à 38 ans ! Pour faire valoir mon expérience de terrain de plus de 4 ans, j’ai suivi une formation à distance »

Quelle fonction ? Bibliothécaire
Pour quelle structure ? Lycée International Alexandre Dumas
Quand ? Septembre 2012-Août 2016
Avec que statut ? Salarié local
Où ? Alger (ALGERIE)
En quelques mots ?

 

  • Création de la Bibliothèque Centre de Documentation dans une école primaire de 600 élèves
  • Gestion du fonds documentaire et organisation de la bibliothèque et de son planning
  • Animation de la BCD en proposant de multiples projets autour du livre
  • Création du journal de l’école
  • Organisation de rencontres avec des professionnels algériens du monde de la culture, des Arts et du journalisme
Ce que tu as appris ?

 

J’ai appris un nouveau métier. La polyvalence de mon profil a été une réelle valeur ajoutée dans ce métier. Au fil de mes expatriations, mes capacités d’adaptation à des situations nouvelles sur le plan culturel sont indéniables mais avec cette expérience algérienne, je me suis rendue compte qu’il en est de même sur le plan professionnel. La motivation, l’écoute, l’ouverture d’esprit avec un zeste d’énergie est la recette à adopter pour toute reconversion, je crois !

Ces dernières années m’ont apprises qu’il est bon de se mettre « en danger » de temps en temps : la vie d’expatriée peut avoir ses travers de se laisser vivre sans entreprendre. A chacune de trouver son équilibre…

Une expérience marquante car …

 

Cette expérience m’a permis une reconversion professionnelle à 38 ans ! Pour faire valoir mon expérience de terrain de plus de 4 ans, j’ai suivi une formation à distance. Beaucoup d’universités proposent des masters 2 professionnels qui allient une formation tout en travaillant.
Mais encore ?

 

Je suis très satisfaite de cette expérience et veut persévérer dans ce métier. De retour en France, je dois chercher à nouveau un emploi, mais avec un diplôme reconnu, la mission semble moins périlleuse ! L’expatriation nous donne la possibilité d’oser, de pousser les barrières qui sont souvent plus ancrées en France.

D’autres expériences marquantes de Nathalie N. à lire sur notre blog: